Jour : 5 novembre 2019

Le jeu de séduction caractérisé par l’envoi réciproque de SMS à caractère pornographique entre un supérieur et sa subordonnée, est une cause réelle et sérieuse de licenciement car il prive le supérieur de toute autorité et crédibilité dans l’exercice de ses fonctions. C’est ce que la Cour de cassation, après avoir écarté l’existence d’un harcèlement […]

Lire la suite