Mois : mai 2022

Un testament établi dans une langue que son rédacteur ne comprend pas, même s’il est rédigé par le notaire assisté d’un interprète et avec des témoins, n’est pas valable car on peut le faire dans n’importe quelle langue. C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation dans l’arrêt rendu par la première chambre […]

Lire la suite