Clavier azerty : donnez votre avis pour l’améliorer

Publié le 08 juin 2017 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1 Clavier Azerty

Vous vous êtes souvent dit que certains caractères spéciaux sont difficiles à taper sur le clavier de votre ordinateur ? Savez-vous que vous pouvez participer au projet de l’Association française de normalisation (Afnor) concernant l’amélioration des capacités d’écriture du clavier informatique français ? L’Afnor ouvre en effet son projet aux commentaires de tous jusqu’au 9 juillet 2017.

Pour participer à cette enquête publique sur les dispositions des claviers bureautiques français , vous pouvez soit répondre à l’enquête en ligne, soit compléter le tableau de commentaires hors ligne.

Deux modèles censés mieux répondre aux besoins dactylographiques du moment vous sont proposés :

  • un clavier azerty amélioré (les lettres de l’alphabet et les chiffres ne changent pas de place, contrairement à certains autres signes comme certaines voyelles accentuées, l’arobase, les accolades, le point devenant accessible sans passer par la touche majuscule et les majuscules accentuées étant aussi plus faciles d’accès) ;
  • un clavier ergonomique bépo où la disposition des touches est conçue pour faciliter la saisie de la langue française (les lettres les plus utilisées étant les mieux disposées sur le clavier).

  Rappel :

L’Afnor a mis en place un groupe de travail visant à améliorer le clavier informatique français suite aux demandes, fin 2015, de la Délégation générale de la langue française et aux langues de France.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n’est pas à l’origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s’y reporter soit pour vérifier l’information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d’éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction