Vous avez reçu un bien à votre domicile sans en avoir passé commandé, un courrier d’accompagnement vous demandant de le renvoyer ou de le payer ? Sachez que cette pratique commerciale, appelée envoi forcé ou vente forcée, est interdite.

Comment reconnaître une telle pratique, quels sont les moyens de recours, quelles sanctions sont prévues à l’égard es professionnels qui usent de cette pratique ? L’institut national de la consommation (INC) fait le point sur ces questions.


Source: Legislation
Qu’appelle t-on « vente forcée » et comment s’en protéger ?